Les îles d’or Port Cros, Porquerolles, Ile du Levant : la faune et la flore en mode trésor

66

Le nom de ces îles fait tout leur renom. Ces îles d’Or,
baptisées Stoêchades par les Grecs (ce qui signifie rangées en ligne) ont la réputation largement justifiée d’être un lieu prestigieux côté délicieux.

Une renommée qui remonte à la plus haute Antiquité. Ainsi Porquerolles appelée Protè (première) par les colons helléniques qui s’étaient installés sur son rivage, a été successivement habitée  par les Celtes, les Ligures, les Phocéens et même les Romains. Comme le prouvent la découverte sur l’île, d’abord d’une stèle du premier siècle sous la ferme Notre Dame, mais plus édifiant, de salles à la mosaïque antique et les vestiges d’un petit village de pêcheurs massaliotes dans l’anse de la Galère. Foisonnant de paysages, à chaque fois c’est un autre visage. Sur ces trois îles, d’Est en Ouest, du Nord au Sud, c’est un diaporama aux accents bretons et même caribéens. Un condensé de biotope façon Méditerranée, à savoir un maquis qui donnerait la clé des champs. Autant qu’un mariage de légende entre le soleil et de la mer, des mariés qui ont reçu en cadeau un des climats les plus doux de France, avec moins d’un jour de gel par an, et une végétation d’un vert lumineux éclatant.*

Foisonnant de paysages, à chaque fois c’est un autre visage. Sur ces trois îles, d’Est en Ouest, du Nord au Sud, c’est un diaporama aux accents bretons et même caribéens.

Avec ce que vous venez de voir et de recevoir, vous percevez de suite, pourquoi depuis la Renaissance, elles méritent cette appellation mythique : « les îles d’Or ». Mais aussi des îles avec des fonds sous-marins qui battent des records dans le multicolore en un véritable musée de la nature à ciel ouvert. Découpage de falaises en frises artistiques où il va falloir dénicher des calanques confidentielles, ambiance antillaise avec des plages de sable fin et des eaux d’un turquoise translucide , des champs cultivés où l’on peut imprégner ses yeux et ses narines de toute la richesse végétale insulaire, bienvenue sur ces îles à la beauté subtile.

67

A Porquerolles

C’est à voir 
De l’ancien au très contemporain
Le phare qui date de 1837, le « Musée de la Fondation Carmignac «  où l’on peut admirer près de 70 œuvres contemporaines, de Botticelli à Warhol en passant par Lichtenstein, Basquiat et Richter et évidemment le Fort Ste Agathe et sa belle histoire. En 1793, les Anglais envahissent la région. Le commandant du château Sainte-Agathe l’ignore. Il invite un commandant anglais qui se dit de passage, à dîner. Alors que l’officier français porte des toasts, les soldats anglais, s’emparent de la garnison par surprise et font exploser le fort.

C’est à faire
Ballades et régalades
Parcourir l’île de long en large, notamment pour du farniente à la plage Notre Dame, nommée plus belle plage d’Europe en 2015 pour son lagon au bleu lumineux  et la configuration de l’anse . Attention le seul véhicule autorisé c’est le… vélo! Une fois descendu du vélo inutile de résister à l’appel de la vigne. Ici  les sols schisteux métamorphiques et argileux donnent des vins gâtés par la nature.

68

Port Cros

C’est à voir 
Le temps Fort
Le Fort de l’Estissac et son exposition gratuite « Histoires de Port Cros »

C’est à faire
L’univers de la mer
Les randonnées pédestres sur les pittoresques sentiers balisés, les spots de plongée sous marine. Typique et caractéristique de la faune et de la flore, le circuit botanique et évidemment le bâteau Aquascope avec sa coque transparente pour assister au show grandeur nature des fonds sous marins et bien sur le sentier marin.

L’île du Levant

C’est à voir 
Arbousiers à satiété
Sur plus de 20 hectares, dans une superbe réserve les plus beaux arbousiers de la Méditerranée.

C’est à faire
Loisirs sur terre et en mer
Le paradis des nudistes et des naturistes, le site idéal pour toutes les activités nautiques et les randonnés pédestres pour tous les niveaux, en tenue d’Eve évidement.