Le Lavandou, le village aux 12 plages

LAVANDOU

Humez à plein nez les effluves de lavande, écoutez le chant des cigales, vivez à la provençale, promenezvous devant les vieux lavoirs et sur le port de plaisance, savourez les criques discrètes et sur 12 kilomètres, 12 plages toutes de granulométrie et de couleurs différentes, au sable incomparable, souriez, vous êtes au Lavandou, la Cité des Dauphins. Elles ont chacune leur spécificité, sportives, contemplatives, confidentielles, entre mer et ciel, mais ont toutes, trois certifications qui valent la plus valorisante des distinctions. D’abord le label « Pavillon Bleu d’Europe» qui implique une exigence environnementale modèle, ensuite le « Pavillon Etoiles de Mer » qui garantit la pureté des eaux de baignade, puis « la Certification eau de baignade » un dispositif d’incitation à l’instauration d’un système de gestion de la qualité des eaux de baignade. Plage d’Aiguebelle, plage de l’Anglade, plage du Cap nègre, plage de l’Elephant, plage de Jean-Blanc, plage du Rossignol, plage du Layet, plage de Cavalière, plage de Pramousquier, plage de la Fossette, plage Le Lavandou Grande plage, quelques noms entre autres que vous allez retenir, parce que vous allez adorer y revenir. Mais le Lavandou c’est aussi les « pescadous », les pêcheurs comme ils sont baptisés ici. Le matin venez assister sur les étals de la halle, juste à côté du quai, à un véritable récital provençal : celui des pescadous qui débarquent de leurs Pointus et proposent avec leur accent chantant des poissons dont juste le nom met en appétit tels que rascasses, congres, Saint- Pierre et loups, ainsi que des petits poissons de roche : de superbes pièces, celles avec lesquelles on fait les plus belles bouillabaisses.

Pour y accéder :
Autoroutes A8, A57 ou A50 prendre sorties Hyères, le Muy ou Brignoles.

C’est à faire :
Le Château, l’Eglise Saint Louis et les trois chapelles. Le Lavandou cité verte : chaque jardin, chaque rue, chaque recoin et chaque petit coin de la cité donnent tous à la cité, une seule identité : celle de la bio diversité !

Le saviez-vous ?
Le Lavandou, une étymologie provençale : Non l’origine du mot « LAVANDOU » ne vient pas de la lavande mais bien plutôt de lavoir. Le Lavandou un village apprécié par les célébrités : l’immense François Rabelais y a dormi,le poète écrivain Jean Cocteau y a séjourné, les artistes icône de leur époque, Maurice Utrillo et Nicolas de Staël y ont peint des tableaux culte, le journaliste romancier Joseph Kessel y a écrit deux beaux romans . Le Lavandou est depuis toujours un lieu de prédilection pour la création

C’est à voir
Le « Chemin des peintres » un atelier grandeur nature : suivre les traces pas à pas, l’oeil en éveil, de Henri-Edmond Cross, Théo Van Rysselberghe, peintres célèbres du néo-impressionnisme, Paul Signac également, Maurice Denis, Maximilien Luce, André Gide et Emile Verhaeren, qui séjournèrent dans le quartier de Saint-Clair, entre 1892 et 1926, tout au long d’un parcours, de 2,5 km, poétiquement baptisé Le « Chemin des peintres » , où sont exposées sur des pupitres, des reproductions de leurs toiles. Et pourquoi pas le pinceau à la main ?