Au Beausset – La Font des Pères du caviar aux nectars

17

20

Des vignes au soleil éclatantes et rougeoyantes, sur des beaux coteaux, ça ne date pas d’aujourd’hui. Cela remonte à l’époque lointaine des moines cisterciens de l’abbaye du Thoronet. Désormais, ce sont Caroline et Philippe Chauvin, les créateurs à succès du Comptoir du caviar qui exaltent les produits de la terre et du terroir tels que Mourvèdre, Grenache, Clairette, Bourboulenc et autres cépages. Suivons les dans les célèbres restanques pour réveiller nos papilles avec ces arômes de toujours remis au …goût du jour !

Pouvez-vous nous raconter l’histoire du nom du domaine La Font des Pères et celle de votre arrivée au domaine ?
Le nom en lui-même dit tout. La Font provient de fontaine et les pères évoque le prieuré des observantins, un ordre franciscain. Quant à moi, j’étais importateur de caviar mais beaucoup de mes souvenirs d’enfance sont attachés à notre maison de famille, ici à La Cadière. Tout en exploitant le Comptoir du Caviar, j’étais à la recherche d’une opportunité de domaine. Quand je suis arrivé ici, je suis tout de suite tombé sous le charme du site. En quelque sorte, c’est l’occasion qui a fait le vigneron.
Entre le monde des produits de la mer et celui des produits de la terre, il existe certes, des différences mais il y a beaucoup de ressemblances. Dans les deux cas, je me vois comme un chef d’orchestre qui anime l’équipe et fixe l’objectif qualitatif. Ici, je fais en sorte que tout ce que propose le domaine, les vins évidemment mais aussi ce que l’on peut déguster à la ferme auberge, autant que les séjours au domaine, soient tous caractérisés par la même norme de qualité : celle qui est la plus élevée.

18

La vie de votre domaine c’est aussi les grands évènements ?
En effet, avec une quinzaine de manifestations programmées au Domaine, ici nous avons quasiment en permanence des évènements.

Dans toute votre production, quel est le vin que vous recommandez ?
Difficile de répondre à cette question. Ce serait comme demander à un père de choisir entre ses enfants. Grâce à notre terrain argilo-calcaire, tous nos vins se situent dans le haut de gamme. Par exemple, ceux du haut du domaine sont marqués par leur minéralité, tout en sachant qu’ils ont tous une dominante de fraicheur. Cela tient au fait que nos coteaux sont pentus avec une exposition plein nord, d’où une heure de soleil en moins, un degré d’alcool moindre ( 12° au lieu de 13° pour beaucoup de productions similaires) et donc plus d’arômes et de fraicheur. Ce qui est très bon pour les 3 couleurs. De plus, du fait de sa nature pentue, notre terroir est difficile à travailler. Nous utilisons un chenillard, un tracteur à chenille sur un sol drainant avec un minimum d’eau mais un maximum de nutriments. Résultat, un vin cultivé en conditions difficiles, mais nettement plus aromatique. Donc ce que je peux vous dire, c’est qu’en fait, ma préférence c’est… celle du client !

Notre projet c’est de mettre toujours plus
l’amateur au cœur de la vigne. 

Quels sont vos projets ?
Notre projet c’est de mettre toujours plus l’amateur au cœur de la vigne. Pour moi le meilleur moyen de vraiment savourer un vin, c’est de le faire durant un repas préparé par notre chef. Outre les vins nous faisons également déguster tous les produits cultivés artisanalement sur notre domaine, comme nos légumes, nos fruits, les olives qui proviennent de nos 200 oliviers et les 130 œufs pondus par nos 150 poules. Dans un proche avenir, probablement à Sanary, nous envisagerons aussi de servir notre cuisine et nos vins en bord de mer, tout cela dans une démarche HVE, Haute Valeur Environnementale. Résultat, souvent les clients qui au cours d’un repas ont dégusté une de nos bouteilles repartent avec un carton.

2018 un bon millésime ?
Malgré la météo médiocre, nous avons eu de très bons blancs et rosés.

19

Quels est votre cépage préféré ?
Le mourvèdre, notre spécialité et celle de Bandol, notamment pour les rouges à 90% de mourvèdre et les rosés de garde.

Chez l’amateur de vin, qu’est ce qui déclenche votre antipathie et qu’est ce qui déclenche votre sympathie ?
J’adore le contact, alors pour moi, personne n’est vraiment antipathique. Chez nous, les clients ressentent qu’au sein de notre équipe, il y a une très bonne ambiance de travail. Et puis notre cuisine est ouverte. Alors dans cette atmosphère décontractée, le client se sent très rapidement à l’aise.

Comment en quelques mots donneriez-vous envie de venir au Domaine ?
Un haut de gamme accessible, la cuisine, la vue, et les vins.