Aurélie Bertin, la femme au coeur d’une dynastie de vignerons

Aurélie Bertin, la femme au coeur d’une dynastie de vignerons. Loin dans une histoire et une généalogie glorieuse qui remontent au Xème siècle, mais proche par l’esprit, Aurélie Bertin, s’inscrit en droite ligne dans la chronologie de toutes ces dynasties qui ont fait l’histoire et se sont succédé ici. Zoom sur Aurélie Bertin, à Sainte-Roseline et au Château des Demoiselles, celle qui perpétue aujourd’hui la tradition d’un terroir d’histoire autant que celle d’un terrain d’innovations.

BERTIN

700 ans d’âge, tant pour un domaine que pour es cépages qui ont modelé tous ces beaux paysages. Fruit d’un savoir-faire soigneux et méticuleux de la vigne qui s’est transmis de génération en génération. Désormais après avoir succédé à ses parents en 2007, c’est Aurélie Bertin qui personnifie les Demoiselles et Sainte- Roseline. Côté livre d’histoire, elle invite les visiteurs à en tourner lentement les plus belles pages. Un ouvrage d’art dont les premières enluminures et gravures ont été dessinées par Sainte- Roseline la mère prieure d’une abbaye édifiée en l’honneur d’un ermite venu s’installer sur ces terres au XIème siècle à proximité d’une source. Depuis sa mort en 1329, sa dépouille est toujours présente sous une chasse de cristal . A L’initiative de l’évêque de Fréjus qui en avait fait sa petite protégée et qui a fondé le vignoble de Château Sainte-Roseline. Avant de devenir pape en Avignon. Côté innovations c’est elle qui a impulsé le virage vers un rosé d’image. Avec de la structure en bouche le rosé devient gastronomique et iconique.Le tournant du packaging branché grâce à du verre givré pour de prestigieuses cuvées de rosé, de blanc avant le rouge pour la Gamme Sainte Roseline c’est encore elle. Mais la modernité ce n’est pas pour elle qu’une question de contenu ou de contenant. D’où ces nombreux événements artistiques, sportifs et caritatifs qui portent tous son empreinte.Résultat, aujourd’hui le groupe c’est 500.000 bouteilles pour Sainte Roseline, 380.000 flacons pour Château des Demoiselles auxquels viennent s’ajouter 2 millions de bouteilles commercialisées via le canal Roseline Diffusion. Ce succès exemplaire, Aurélie Bertin escompte bien que comme elle l’a fait en prenant la suite de ses parents, ses enfants vont l’amplifier et…le perpétuer!

BERTIN2

Bonjour, business woman ou productrice de vin, quelle étiquette vous définit le mieux ?
C’est toujours difficile comme moi quand on en porte plusieurs, de mettre en avant la casquette qui vous définit le mieux. Le plus approprié serait de dire que je suis propriétaire de deux domaine viticole et chef d’entreprises.

Comment faites-vous pour jongler entre toutes ces obligations ?
C’est une question d’organisation et il faut savoir s’entourer de collaborateurs compétents et performants.

Comment définiriez-vous la spécificité et la personnalité de votre gamme de produits ?
Nous produisons des vins complexes haut de gamme au Château Sainte Roseline et élégants et fruités au Château des Demoiselles avec une expertise dans les trois couleurs

Quels sont vos produits emblématiques ?
La Chapelle Sainte- Roseline dans les trois couleurs, c’est une production en petite quantité destinée à la gastronomie.

Château Sainte Roseline c’est une longue tradition, comment celà se ressent-il à la dégustation ?
De la rondeur, de la puissance, on ressent que génération après génération, chacune a apporté sa pierre pour améliorer et affiner la belle rencontre entre un savoir faire multi-séculaire et un terroir.

Château Sainte-Roseline, c’est une longue tradition mais aussi beaucoup d’innovations ?
Nous avons un produit tout à fait atypique, élevé en fût de bois. C’est un rosé gastronomique beaucoup plus structuré en bouche qui a vocation à figurer sur la carte d’un réseau d’étoilés. Notre bouteille emblématique appelée Lampe de Méduse se part d’une robe givrée pour lui donner une touche originale tout en conservant l’ADN de la maison. Enfin, la nouveauté 2018 est la bouteille de Roseline Prestige, flacon unique tout en sobriété, élégance et transparence avec une rose délicatement apposée en relief sur la bouteille.

L’art contemporain est très présent sur votre domaine, quel lien faites-vous avec votre production viticole ?
Le vin c’est un art sans cesse renouvelé. Comme quand on regarde une oeuvre, on a à chaque fois une émotion différente. Il existe des parallèles évidents entre le moment où l’on est face à un tableau, on écoute de la musique et celui où l’on s’apprête à déguster un vin de qualité.

La production viticole provençale est-elle en passe d’avoir la même image de convivialité festive que la Champagne ?
Le rosé est un véritable vin de convivialité, nous avons donc des grands contenants comme notre Lampe de Méduse en 6 litres qui sont synonymes de fête et de partage. Au même titre que notre cuvée Prestige de Roseline pour laquelle nous organisons des soirées dégustation en partenariat avec des restaurateurs.

Le « made in Provence » est-ce une image de marque porteuse à l’international ?
L’image de la Provence fait rêver dans le monde entier. La Provence est la capitale mondiale du rosé comme la Champagne l’est aux vins effervescents.

Voilà 25 ans que les visiteurs affluent sur votre domaine, peut-on écrire que c’est vous qui avez inventé l’oenotourisme ?
Sans aller jusque-là je dirai que pour la région Provence nous sommes les pionniers. Nous accueillons plus de 30 000 personnes chaque année sur nos domaines. Pour les visiteurs, c’est un moment privilégié. L’oenotourisme n’étant pas saisonnier, nous pouvons ainsi montrer quasiment 365 jours /an aux touristes notre savoir-faire avec la visite des caves et la dégustation des vins. Ils peuvent parcourir ce cadre magique lors d’une randonnée pédestre, sur nos parcours VTT où dans la maison d’hôtes au Château des Demoiselles. Pour admirer de près le très beau cloître, la chapelle communale classée monument historique et nos nombreux événements culturels au Château Sainte Roseline. Après cette expérience qui les marque, nombreux sont ceux qui le font savoir et partagent sur les réseaux sociaux. De plus nous organisons de nombreux évènements tels qu’un festival de musique, un Marché de Noël, un salon de la rose et du jardinage et une course pédestre « la foulée des Demoiselles » avec plus de 1000 participantes…

Y’a t-il une façon spécifique de faire du vin au…féminin ?
C’est plus dans la façon de le vivre que de le faire. Ainsi nous avons une manière particulière d’être attentives à l’harmonie entre les mets et les vins. Nous les vigneronnes, nous sommes toutes différentes, mais il y’a une vraie solidarité entre nous

Des belles histoires relatives à ChâteauSainte-Roseline ?
Je peux vous raconter que les vins des Demoiselles ont jadis appartenu aux Grimaldi et qu’aujourd’hui nous sommes présents sur les tables de l’hôtel Matignon