Le Cahier du Tourisme Varois

François MilloNationale 7, 2CV et petit rosé… l’histoire du tourisme varois s’est accélérée vers le milieu du siècle dernier. En ces temps déjà lointains, le français découvrait à la fois les merveilles des congés payés et celles du Var, ce département encadré par deux fortes métropoles, mais qui avait conservé son côté nature et ses traditions. En s’ouvrant au public, le Var entamait alors la construction de son image.

Le Var, lui, offre toujours ses richesses touristiques, et il en regorge de toutes sortes: sites remarquables, de randonnées, de sports, culture, cuisine, vins et bien d’autres encore. La présentation de cette offre exceptionnelle a changé, elle est individuellement bien meilleure, chaque opérateur sachant de mieux en mieux mettre en avant ses atouts.

Mais ce qui a changé aussi, c’est le visiteur : pendant des décennies, on est venu dans le Var pour un seul de ses attraits, la plage le plus souvent. Aujourd’hui l’attente est plus complexe : le tourisme est devenu un exercice composé, une bonne part des visiteurs veut un « bouquet touristique » qui leur permette de rencontrer le Var à travers bien sûr, son soleil et ses sites, mais aussi sa culture, son art de vivre, sa cuisine, ses vins et ses « gens ».

Justement, pour les vins aussi, l’évolution est du même tonneau. Aujourd’hui, le vin est plus qu’un liquide, il est devenu lui aussi un produit composé : le consommateur veut connaitre par exemple, le terroir qui l’a produit, la tradition dont il est issu, la cave où il est né et très souvent, celui qui l’a fait.

Alors l’offre touristique doit elle se limiter à la présentation d’une liste de richesses, si belles soient-elles ? Le Var doit il être une simple mosaïque de propositions ? Ne faut il pas en plus, essayer de trouver les valeurs qui pourraient les relier, un ensemble qui ferait mieux ressortir l’âme du Var, celle qui rend ce pays unique? Pour mieux répondre aux attentes des visiteurs, ne faut-il pas imaginer aujourd’hui ce que l’on pourrait appeler un « marketing de territoire », qui dégagerait les valeurs communes aux acteurs du tourisme, pour affirmer un style de nature à conforter la qualité de l’accueil, le caractère de ses habitants, en bref, la personnalité même du département ?

François MILLO
Ingénieur agronome
Auteur-photographe
Ancien directeur général
Du Conseil des Vins de Provence

http://www.edilivre.com/camille-petites-histoires-autour-d-un-verre-de-rose-francois-millo.html#VWy41MsbCa8