Sylvie Cartier-Breson, Conseillère syndicale en charge des animations à Port Grimaud

A 71 ans, cette femme très énergique planifie et organise les animations de Port Grimaud Depuis son installation en 1985, Sylvie Cartier-Bresson a à coeur de participer à la vie de la cité. Elle avait notamment créé en 1996 l’association « Avenir Jeunes » avec Monsieur et Madame Isserlis. Elle est depuis 2 ans élue déléguée de quartier.

rade_Toulon_depuis_mont_Faron

Port-Grimaud fête ses 50 ans cette année. Peuton dire que François Spoerry, son architecte, a réussi à l’insérer durablement dans le temps et dans le coeur des Varois ? Qu’est ce qui fait le charme de cette ville ?
Bien sûr, dans le Var tout particulièrement ! C’est une cité unique au monde, très réputée. Son architecture est si particulière que nous avons tenu à la respecter et la préserver au maximum. On peut imaginer que préserver l’environnement de cette cité lacustre soit une priorité.

Comment cela se traduit -t-il au quotidien ?
Il y a toute une règlementation. Lorsqu’il était encore vivant Monsieur Francois Spoerry avait établi un cahier des charges très strict. Imaginions que vous vouliez peindre en bleu vos volets. Vous devrez demander l’autorisation à Monsieur Xavier Bohl, l’architecte actuel en charge de la ville qui devait vérifier si ce projet était en accord avec la charte. C’est comme pour avoir un bateau sur le canal. Il doit répondre à des critères de hauteur et de largeur stricts pour préserver l’esthétique de l’endroit.

Le principe reste encore à l’ordre du jour. Qu’avez vous prévu pour célébrer ce demi-siècle ?
Le fils de François Spoerry vit ici et souhaitait organiser une exposition afin de présenter les souvenirs du travail de son père. Nous l’inaugurerons le 14 juin, une date particulière puisque le permis de construire a été délivré le 14 juin 1966. Ensuite les festivités de l’été prendront place et nous y avons mis beaucoup de coeur pour les organiser.

rade_Toulon_depuis_mont_Faron

A l’année, qui habite Port-Grimaud ?
L’hiver, il n’y a presque personne. Les résidents sont en général issus d’un milieu aisé , beaucoup d’étrangers ont acheté à Port Grimaud. Certains coproprietaires sont des retraités, D’autres travaillent dans la région et y résident à l’année. Pour résumer, Port-Grimaud se remplit des vacances de Pâques jusqu’aux Voiles de St-Tropez en septembre. Mon objectif, et mon envie, seraient de faire vivre la ville de plus en plus tôt, ou de plus en plus tard.

Parlons un peu de vous ! Comment vous êtes vous retrouvée à Port-Grimaud ? Quel est votre meilleur souvenir ici ?
Mon grand-père était Alfred Lombard un peintre fauviste du début du 20 ème siècle. Il habitait le Var et nous allions souvent lui rendre visite avant de partir en voilier pour nos vacances. Port Grimaud a été choisie par mes parents pour être une étape de plaisir et de confort lors de leurs croisières sur la Méditerranée. Notre petite maison de Port Grimaud est devenue une maison familiale. J’y suis venue pour la première fois en 1984, quel merveilleux souvenir !

Une dernière question pour nos lecteurs : quel est votre endroit préféré ?
Oh ! J’aurais tendance à dire la plage, parce que je m’y rends souvent avec mes 9 petits enfants. Mais si je devais vraiment choisir, ce serait mon chez moi. J’y ai construit un nid pour ma famille et c’est là qu’on se retrouve tous. Et le soir, au bord de mon canal je regarde avec bonheur les couleurs des façades des maisons de mes voisins, qui prennent avec le soleil couchant de sublimes couleurs. Quel endroit de rêve ….